Mon histoire … Ma vision !

J’ai presque envie de dire il était une fois …
Il y a dix ans de cela je commençais une formation complète (2 ans) en coaching d’accompagnement. Je ne sais pourquoi, ni comment j’ai atterri dans ce monde, je me souviens juste d’une très bonne amie, qui m’a alors dit «fais-le c’est fait pour toi»
Alors j’ai repris le chemin des études, c’était vraiment bizarre. Puis j’ai réalisé que j’adorais me retrouver avec des personnes, que je ne connaissais absolument pas, avec qui je pouvais partager des moments de vie personnelle, tout cela dans la bienveillance.
La nuit du 19 au 20 Mai 2012, mourrait ma nièce Inès, 17 ans, dans un terrible accident de voiture. Ce jour-là ma vie a basculé.
Mais ce jour là aussi, deux ans après le (re)début de mes études je compris pourquoi je m’étais lancée sur cette voie-là.
Je devais accompagner ma sœur, son fils ainsi que mes parents dans le processus de deuil. Et m’accompagner moi-même. Je n’y connaissais absolument rien. Mais j’étais la seule à ce moment précis, à être capable de les soutenir tous. J’étais « presque » formée pour le soutien et l’aide à l’autre. Je crois qu’à ce moment-là j’ai compris qu’elle était ma mission de vie.
«Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous » disait Paul Eluard.
Je réalisais enfin que toutes mes croyances, bien enfouies au fond de moi, étaient bien réelles.
Je suis une personne directe, franche, pragmatique. Je suis aussi sensible voire hyper-sensible. Je suis à l’écoute et on vient spontanément me raconter. J’inspire la confiance et la droiture (je suis balance … faut pas l’oublier ) la justesse et la justice.
A 10 ans j’ai été frappé par la maladie (qui ne m’a jamais quitté) de cela j’ai retenu UNE grande leçon : Ce qui ne tue pas vous rend plus fort.
Alors j’ai été forte, j’ai appris à vivre avec et j’en ai ri. L’humour voilà !
J’aime profondément la vie et j’ai envie de la faire aimer. J’ai envie de croire que ce que l’on donne de bien on nous le rend en bien. Que lorsque nous aimons on nous aime. Que lorsqu’on rit, on rit avec nous…et puis quand bien même tout ne devait pas être ainsi, alors nous aurions fait du mieux que nous pouvions.
Puis chemin faisant, d’une formation à l’autre, d’une recherche à l’autre et beaucoup de curiosité j’ai fait la rencontre du tarot de Marseille.
Le hasard… ?
Ma première rencontre dans ce nouveau monde a était Philippe Camoin. Il m’a fait découvrir le Tarot de Marseille sous un nouvel angle. Une approche totalement différente de celle dont j’avais l’habitude, à savoir, le tarot divinatoire et exclusivement divinatoire.
On pouvait apprendre à interpréter les cartes de tarot comme nous apprenons une nouvelle langue.
J’ai suivi 2 de ses formations et j’ai aimé. Ma curiosité m’a poussé à voir plus loin et voilà comment j’ai fait la rencontre de Kevin Meunier.
Le tarot est pour moi une ouverture d’esprit et une ouverture sur une approche différente de la vie. Un moyen, un OUTIL pour avancer, avancer vite et avancer mieux.
J’ai besoin de croire que nous avons des choix, que nous faisons des choix. Que nous sommes acteurs de notre vie. Mais au-delà de le savoir pour moi je veux pouvoir le montrer aux autres.
Pour ma part et lors de ma propre expérience de vie, je sais que nos choix, nos actions, nos pensées, nos croyances, nos paroles jouent un très grand rôle sur notre mode de vie et sur notre relation à l’autre.
Je veux pouvoir faire comprendre ça à ceux qui ne l’ont pas encore compris.
… En tout cas pour ceux qui ont cette ouverture d’esprit et qui sont prêts à y croire.
Je reste persuadée qu’une bonne communication est une garantie de bonne relation ou du moins d’une meilleure relation.
Je pense que derrière tout ça, au-delà même d’une certaine « trame » qui nous serait destinée nous avons notre rôle à jouer.
Je pense et je suis persuadée qu’après la vie il y a LA VIE ou une autre vie (peut-être même d’autres vies ?!). Une autre forme de vie. Chacun de nous pourra l’appeler comme il veut.
Je n’ai pas de dons particuliers, mais je pense que nous avons tous des capacités que nous pouvons (si nous le voulons) développer.

C’est mon but.

En revanche si je n’ai pas de dons particuliers, mon intuition et mon hyper sensibilité ne m’ont jamais fait défaut. Et ça je compte bien continuer à les développer et m’en servir.

Continuer d’apprendre, continuer à comprendre pour rendre ma vie meilleure et celles de ceux que je pourrais accompagner.

Mes rêves me parlent, ils m’envoient des messages toutes les nuits…je ne les comprends pas…ou pas encore ou des fois !
Peut-être qu’un jour je trouverais un moyen de les comprendre, de les interpréter. Ils ne sont pas anodins j’en suis persuadée…voilà d’autres recherches à approfondir….
J’ai du boulot sur la planche.

Voilà, ma vie je souhaiterais la consacrer, en partie, à accompagner les autres dans leur recherche d’une vie meilleure.

Pour cela je me suis donnée quelques objectifs:

· me faire connaitre en tant que taropeute (Taropie : formation & enseignement par Kevin Meunier)

· ouvrir les esprits sur la taropie et l’enseigner

· changer les mentalités d’un tarot exclusivement divinatoire en un outil de développement personnel.

Pour certains de ces objectifs, je m’y attèle déjà.
Je suis consciente que j’ai encore beaucoup à apprendre mais cela ne me fait pas peur.
J’aime et je suis passionnée par ce que je fais.

Ma principale crainte a été de me lancer dans la lecture des cartes. Quand bien même je savais les interpréter, en tout cas en partie, j’ai réalisé qu’entre apprendre et pratiquer il y a un grand fossé. En fait c’est plus précisément la peur de mal dire et aussi de ne pas tout dire. Se tromper aussi.
Face à moi il y a quand même une personne qui réclame mon aide. Aucun droit à l’erreur.
Alors comment faire pour ne pas se tromper et peut être ne pas «savoir» tout dire ?!
La méthode … être méthodique !
J’ai donc décidé un jour de me lancer à faire des tirages pour des amis, et des proches. Gratuitement (faut bien commencer et s’entrainer )
Puis, petit à petit je me suis lancée avec des étrangers (lorsque j’ai pris un peu plus d’assurance) et à me faire payer.
Le fait de se faire payer, même symboliquement, me poussait à une certaine rigueur de travail, par devoir, mais aussi pour donner à mon travail une légitimité.
Je me suis lancée dans la création de ce blog grâce à mon frère.
Pour moi c’est déjà un énorme challenge. Mon enthousiasme premier a laissé place à, faut bien le dire, la trouille.
Je n’ai jamais écrit d’articles et encore moins fait de vidéos.
Mais j’ai décidé de relever le défi.
Je ne sais pas trop où cela va nous mener, mais je sais une chose, je vais partager mes connaissances en la matière, faire de mon mieux pour continuer d’apprendre et de donner un contenu de qualité.

Cependant je compte sur votre indulgence pour mes débuts.

Ce ne sera pas parfait mais ce sera fait avec le cœur.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
%d blogueurs aiment cette page :